Nos astuces pour réussir l’aménagement de son jardin zen

Le premier objectif des jardins japonais est de favoriser la méditation et la sérénité. Ce n’est donc pas un hasard si on s’en inspire pour aménager son extérieur en espace de détente. Découvrez les codes incontournables pour réussir l’aménagement d’un jardin zen.

Conseils pour l'aménagement d'un jardin zen

Privilégier l’asymétrie et les nombres impairs

Pour réussir l’aménagement d’un jardin zen, il faut oublier les codes des espaces verts traditionnels français où tout est droit, rectiligne et taillé au cordeau. Conçu comme un tableau dessiné pour le plaisir des yeux, le jardin zen est lui aussi soigneusement aménagé, mais en privilégiant l’harmonie des courbes. Rien ne doit venir heurter le regard. Traditionnellement, le jardin japonais représente un paysage de montagne entouré par la mer. On y retrouve donc la roche, l’eau et la végétation.

Misez sur des courbes douces plutôt que sur les lignes droites, notamment pour les allées qu’on agrémente de pierres plates (ishi en japonais). Cette règle s’applique aussi au mobilier : un canapé de jardin sans angles et de forme arrondie ou encore une table ronde auront vos faveurs, plutôt que des modèles rectangulaire ou carré. Les allées seront donc sinueuses, les plantes tortueuses et les formes irrégulières.

Les nombres impairs étant positifs pour les Japonais, vous pouvez en tenir compte pour disposer vos plantes et choisir vos décorations de jardin. Cela évite également d’avoir des alignements nuisibles à l’harmonie générale.

Enfin, comme le jardin zen est toujours clos et souvent de petite taille, vous pourrez choisir de n’aménager qu’une partie de votre extérieur. L’occasion d’avoir un coin détente privilégié près de la maison ou de la terrasse. De grands coussins ronds et des fauteuils de jardin confortables en osier ou en rotin pourront parfaire cet espace cocooning d’extérieur.

La conception d’un jardin zen demande une grande organisation en amont. Un plan est indispensable pour disposer au préalable tous les éléments du jardin et préserver l’harmonie globale. Idéalement, le jardin japonais s’installe à mi-ombre : si votre emplacement est plutôt ensoleillé, il conviendra de créer de l’ombre en utilisant des arbustes ou des arbres à feuillage persistant.

L’eau, l’élément essentiel du jardin japonais

Dans la tradition japonaise, l’eau, connue pour ses vertus apaisantes, est un élément omniprésent. L’aménagement de votre jardin zen peut donc intégrer un bassin d’eau, voire une piscine naturelle dont la surface incitera à la contemplation. Si vous disposez d’un petit espace, vous pourrez y placer une fontaine ou une simple auge de pierre que vous remplissez d’eau. L’idéal est d’avoir en complément une petite chute d’eau, dont le son a des propriétés relaxantes et stimule la concentration.

Jardin zen et jardin japonais : quelle différence ?

Pour les puristes, le jardin japonais intègre de l’eau et des végétaux, tandis que le jardin zen est uniquement minéral (on parle de jardin sec ou karesansui). L’eau y est seulement symbolisée par du sable ou du gravier sur lequel on dessine des ondes avec un râteau à dents espacées. En Europe, les deux appellations se confondent souvent.

Si le point d’eau le permet, on peut aménager un petit pont en pierre ou en bois. Il donnera tout de suite le ton. Dans les jardins japonais, il est souvent de couleur rouge, mais vous pouvez le laisser naturel ou le teindre en noir. N’hésitez pas à ajouter des plantes aquatiques à votre bassin, comme les lotus ou les nénuphars. La touche finale consiste à y héberger des carpes koï : quoi de plus apaisant que de nourrir ses poissons après une journée de travail ?

La pierre au cœur du jardin japonais 

La pierre est aussi à l’honneur dans la déco du jardin japonais. On la trouve dans des zones de galets ou à travers des petites décorations de jardin comme des statuettes en marbre ou en granit. Également, des pots ou des jardinières en résine imitant la pierre (mais plus légères) feront illusion.

La tendance actuelle est au jardin sec, exempt de pelouse. Profitez-en pour réaménager vos parterres et vos massifs ! Il suffit de recouvrir la terre :

  • de galets ronds ou de graviers gris, noirs ou blancs ;
  • du paillis d’ardoise ou d’écorces de pins.

Grâce à ces aménagements, vous limiterez la prolifération des herbes indésirables et protégerez la base des plantes l’hiver.

Si vous tenez à garder votre pelouse, songez à l’agrémenter d’un élément minéral. Vous pouvez y installer des pas japonais ou des petites dalles en pierre plate que vous disposez sur un lit de sable tous les 50 cm environ. Des galets de taille moyenne vous aideront à délimiter subtilement les limites des parterres et des massifs, sans donner un ensemble trop rectiligne.

Vous pouvez bien évidemment associer l’eau et la pierre à travers votre aménagement de jardin japonais. Par exemple, des vasques en pierre superposées permettent de créer une fontaine en cascade qui alimente le bassin ou la piscine. Privilégiez les teintes sombres comme le noir ou le gris anthracite, qui se marient bien avec la verdure.

Des plantes et du bois pour se détendre au jardin

Le jardin japonais étant de préférence clôturé, on peut habiller la clôture d’arbres ou d’arbustes à feuillage persistant (cèdre, pin, séquoia, bambous) ou caduc (érable rouge, saule, chêne…). Essayez de varier les hauteurs et les coloris pour créer des effets de perspective qui donneront de la profondeur.

Même s’il y a peu de fleurs dans un jardin zen, vous pourrez y apporter des touches de couleur avec des iris, des pivoines ou des azalées. Cependant, si vous préférez rester dans la règle de l’art du jardin japonais, misez sur la palette naturelle : noir, blanc, vert. 

Si vous avez la main verte (et le coup de ciseau facile), vous pouvez vous essayer à la taille en nuage ou niwaki sur un arbuste, de préférence un buis, un if, un houx ou un érable. Le principe est de laisser apparent le tronc de l’arbre et de sculpter des buissons de feuilles qui forment des plateaux (ou nuages). La silhouette de ce type d’arbre donnera tout de suite un air très japonais à votre extérieur.

La philosophie zen étant proche de la nature, essayez de favoriser les matériaux bruts. Le bois est au cœur du jardin japonais, alors n’hésitez pas à choisir vos chaises longues dans cette matière, mais aussi les éléments de clôture comme des panneaux en claustra ou une palissade en bambou. Au sol, pourquoi ne pas poser un damier de caillebotis en bois ?

De la lumière et des statues pour inciter au repos

La lumière est un élément fort dans la philosophie japonaise et donc dans l’aménagement du jardin zen. Pour varier les sources de lumière, disposez des luminaires d’extérieur et des décorations lumineuses d’inspiration japonaise. Par exemple, des lampes décoratives en métal noir pourront être installées le long des allées. Les lampions diffusant une lueur douce propice au repos et aux confidences sont à privilégier. Plus contemporaines, les boules opalescentes d’extérieur s’harmonisent parfaitement avec leur forme ronde et leur tonalité feutrée. De grandes lanternes en pierre aux formes inspirées des temples japonais auront également toute leur place. Elles illumineront le jardin et baliseront son tranquille ordonnancement à la nuit tombée.

Un jardin zen est avant tout synonyme de sobriété, il ne faut ni en faire trop ni accumuler les objets. Misez sur un élément déco fort comme une statue de bouddha qui invite à la méditation et au calme. Vous pouvez préférer Ganesh, une divinité à tête d’éléphant qui symbolise la chance et la force de surmonter les obstacles, ou un moine.

Autour, vous pourrez aménager le coin repos avec du mobilier confortable favorisant le bien-être. Pourquoi pas une balancelle, un hamac ou des fauteuils suspendus en osier ? On trouve aussi dans les jardins japonais des tabourets bas, initialement dédiés à la prière dans les temples nippons.

Près du point d’eau, vous pourrez aussi placer un banc en pierre ou en bois à agrémenter de jolis coussins de jardin pour finaliser la déco. Pensez aussi au carillon métallique ou en bambou qui égrènera sa mélodie dans votre jardin au moindre souffle de vent. Dans les principes Feng-Shui, le carillon éloigne les mauvaises ondes et permet à l’énergie positive d’entrer dans la maison.

Avec ses courbes douces et ses recoins mystérieux, rien de tel que le jardin zen pour profiter d’un moment de calme. Vous avez désormais toutes les clés en main pour l’aménager facilement dans votre espace extérieur.

Notre sélection produits