Guide d’achat pour choisir son matelas

Le secret de nuits paisibles et reposantes réside dans le matelas sur lequel vous dormez. Savez-vous que vous passez en moyenne un quart de siècle dans votre lit ? Il est donc très important d’accorder du temps au choix de votre matelas, car il vous accompagnera pendant une dizaine d’années. Simple ou double, ferme ou souple, à ressorts ou en latex, découvrez tous nos conseils pour bien choisir votre matelas.

Comment bien choisir son matelas ?

Les critères à prendre en compte pour choisir son matelas

Il existe presque autant de types de matelas qu’il y a de personnes. Pour savoir lequel vous conviendra le mieux, il est nécessaire de tenir compte de plusieurs critères. Ces derniers vont en effet influencer le choix du matelas.

  • Si vous dormez seul ou à deux, voire en co-dodo avec un enfant, la taille du matelas sera différente. Vous aurez peut-être aussi besoin de matelas indépendants ou non si les besoins de chaque dormeur sont différents.
  • La morphologie et la taille des personnes utilisant le matelas vous orienteront sur la fermeté de la suspension et le format.
  • La fréquence d’utilisation va influencer l’épaisseur et le confort (pour des besoins occasionnels, le matelas n’a pas besoin d’être aussi perfectionné que s’il sert toutes les nuits).
  • D’éventuels problèmes médicaux sont aussi à prendre en compte, par exemple pour savoir quel matelas choisir pour le mal de dos.
  • Les critères de confort et de chaleur sont personnels et dépendent de chacun, ils vont conditionner les matières du matelas et sa technologie.

Matelas simple, double ou king size ?

La première chose à prendre en compte avant d’acheter un matelas est sa taille, à choisir en fonction de vos besoins. Vous dormez à deux ? Tournez-vous de préférence vers un matelas deux places, c’est-à-dire un 140x190 cm ou 140x200 cm. Si vous ou votre partenaire mesurez plus de 1,80 m, il est préférable d’opter pour un modèle de 200 cm de long au lieu de 190 cm, sinon vous risquez d’avoir les pieds qui dépassent du lit, peu agréable en hiver !

Si la chambre est petite, ou pour un lit d’appoint, un matelas un peu moins large, au format une place et demie, c’est-à-dire 120x190 cm, suffira. Enfin, pour être vraiment à l’aise, vous pouvez vous diriger vers un matelas queen size, c’est-à-dire 160x200 cm, ou un king size, mesurant 180x200 cm, très en vogue aux États-Unis notamment.

Il ne vous reste plus qu’à choisir un lit ou un sommier adapté à la taille de votre matelas, pour accueillir ce dernier. Vous trouverez également des ensembles matelas et sommier qui sont intéressants lorsque vous choisissez par exemple d’avoir deux matelas indépendants sur un seul sommier.

Bon à savoir : Les matelas pour les enfants

Les matelas bébés mesurent 60x120 cm. Pour les enfants et les ados, la taille standard est un lit une place, c’est-à-dire 90x190 cm, ou 90x140 cm pour certains lits évolutifs. Mais vous pouvez aussi opter pour un matelas une place et demie si la taille de la chambre le permet.

Ferme ou souple, à vous de choisir

Le deuxième paramètre pour bien choisir votre matelas est son degré de fermeté. On trouve ainsi des matelas souples, équilibrés, ou fermes. Ceci dépend du confort lors de l’accueil, c’est-à-dire lorsqu’on est couché sur le matelas. 

Si chacun y va de ses préférences, il faut cependant tenir compte de la morphologie du dormeur (sa taille, mais aussi son poids). Pour une personne plutôt petite et menue, on préférera un matelas souple. À l’inverse, les personnes plus grandes ou corpulentes auront besoin de plus de soutien et se tourneront donc vers un matelas plus ferme. L’idéal reste d’essayer son matelas avant de l’acheter, en s’allongeant dessus. Si, une fois allongé, on peut passer ses mains entre ses reins et le matelas, c’est qu’il est trop ferme. À l’inverse, si lorsqu’on enfonce son coude dedans, le creux persiste, c’est qu’il est trop mou.

Si les deux dormeurs ont des morphologies très différentes, il est préférable d’opter pour des matelas indépendants, soit sur un sommier unique, soit sur des lits jumeaux. De manière générale, un lit d’au moins 160 cm de large est conseillé pour un couple, car cela diminue de 25 % le nombre d’éveils nocturnes (source étude Acticouple de l’APL).

Bon à savoir : quel matelas pour le mal de dos ?

En cas de problèmes de dos récurrents, un matelas plutôt ferme, avec un bon maintien et une certaine épaisseur, est recommandé. La colonne vertébrale doit être bien alignée lorsque vous êtes allongé. Les matelas en mousse à mémoire de forme sont les plus adaptés, car leur forte résilience leur permet de bien répartir les points de pression du corps. 

Question confort : mousse, latex ou à ressorts ?

Le soutien et la fermeté du matelas dépendent de la suspension, mais le garnissage conditionne le confort. Il existe trois grandes familles de matelas : en mousse, en latex ou à ressorts.

Les matelas à ressorts

Ils offrent un excellent soutien et ont l’avantage de permettre une indépendance de mouvement. Autrement dit, lorsqu’une personne bouge ou se retourne, l’autre ne sera pas dérangée. Idéal donc pour des nuits paisibles à deux.

Les matelas à ressorts permettent aussi de mieux faire circuler l’air grâce à une meilleure aération et sont donc recommandés pour les gens qui ont tendance à transpirer durant leur sommeil. Attention, ils sont aussi plus lourds et donc moins pratiques, mais ils n’ont plus rien à voir avec les matelas anciens de nos grands-parents !

Il existe différents types de ressorts. Les multispires consistent en un fil d’acier continu qui occupe tout le matelas, tandis que les ensachés sont des fils individuels (l’indépendance de couchage est donc meilleure). 

Les matelas en latex

De leur côté, les matelas en latex sont très aérés et se déforment peu avec le temps. Grâce à leurs différentes zones de confort, ils offrent un bon soutien pour le dos et les cervicales. Ce type de matelas permet aussi une bonne aération durant la nuit.

Le latex est naturel ou de synthèse et il a l’avantage d’être naturellement hypoallergénique, idéal si l’un des dormeurs est allergique aux acariens. Composé d’alvéoles qui offrent entre 3 et 7 zones de confort, le matelas en latex est très aéré et donc idéal dans les régions humides.

Les matelas en mousse et à mémoire de forme

Enfin, les matelas en mousse ont tendance à garder davantage la chaleur : un bon point si vous êtes frileux la nuit. La mousse apporte un grand confort de sommeil et favorise le relâchement musculaire en « enrobant » le corps.

Il existe aussi des matelas en mousse à mémoire de forme, c’est-à-dire que ce dernier se façonne en fonction du poids de votre corps et garde la forme de votre silhouette une fois que vous êtes couché dessus. Elle s’adapte aussi à la température de la pièce et celle du corps. Les matelas pour bébés, quant à eux, sont généralement en mousse, plus fins que ceux pour adultes, et tout aussi moelleux !

L’entretien du matelas, un élément à ne pas oublier 

Une dernière chose à prendre en compte : l’entretien. Un matelas aux composants antibactériens et anti-acariens sera un plus au quotidien. Le coutil, c’est-à-dire le tissu d’armature qui l’entoure, est aussi parfois lavable, notamment pour les matelas pour bébés. Encore plus pratique pour être nettoyé !

Bon à savoir : Que faire de son vieux matelas ?

La durée de vie moyenne d’un matelas est d’environ 10 ans. Lorsque vous en changez, ne le jetez pas ! Il peut être réemployé ou recyclé : il suffit pour cela de rapporter votre ancien matelas dans un point de collecte. Vous pouvez aussi le conserver pour lui donner une nouvelle vie, par exemple en le transformant en banquette d’appoint avec de jolis coussins dans la salle de jeux.

Pour protéger votre matelas, notamment pour les enfants, il est recommandé de les recouvrir d’une alèse ou d’un protège-matelas. Faciles à enlever et à entretenir, ils évitent les tâches dues aux petits accidents nocturnes.

Pour augmenter la durée de vie de votre matelas, vous pouvez aussi investir dans un surmatelas. D’une épaisseur comprise entre 4 et 6 cm, il permet un accueil plus moelleux lorsqu’on s’allonge, sans nuire à la fermeté du matelas par la suite. Le surmatelas est aussi plus hygiénique, car il peut être lavé facilement. Il en existe en mousse à mémoire de forme, en latex, en plumes ou en bambou.

Dernière étape : ajouter des oreillers, une couette et une parure linge de lit pour peaufiner l’aménagement de votre chambre à coucher et profiter de votre matelas !

Notre sélection produits

Nos autres conseils déco sur ce thème