Ergonomie au bureau & mobilier : faites les bons choix

Un environnement de travail productif est un environnement de travail sûr, et l’ergonomie est l’une des préoccupations les plus courantes en matière de sécurité. Il s’agit d’adapter le mobilier de bureau pour faciliter les mouvements du corps. L’objectif ? Aider les salariés à accomplir leurs tâches sans encombre. Découvrez les critères indispensables pour bien choisir le mobilier de votre bureau.

L’ergonomie au bureau : découvrez nos conseils pour choisir le mobilier adapté

Ergonomie au bureau : les 5 points essentiels

#1 L’écoute

Les besoins varient d’un individu à l’autre. Un poste de travail parfaitement adapté à un salarié ne correspond pas nécessairement à ses collègues ! Tout dépend de la personnalité mais aussi de la morphologie de chacun. Comment proposer du mobilier de bureau qui convienne à tous ?

La solution : sélectionnez des produits modulables, comme une chaise réglable en hauteur. Pour aménager un espace de travail optimal et choisir les meilleurs meubles, n’hésitez pas à vous tourner vers un architecte d’intérieur.

#2 L’agencement des bureaux

L’ergonomie, c’est aussi la façon d’agencer l’espace. Il est alors conseillé d’aménager le bureau en fonction des mouvements du corps, mais aussi en fonction des déplacements dans les locaux. Les salariés doivent avoir tout ce dont ils ont besoin à disposition dans leur champ de vision. Un bon agencement permet aussi d’éviter de faire trop de gestes répétitifs.

#3 Le bureau dans son intégralité

L’emplacement du bureau

Un bureau qui fait face à un mur favoriserait les maux de tête. C’est donc à éviter ! Agencez plutôt le mobilier au centre de la pièce, ou près d’une fenêtre : il est important de pouvoir regarder au loin de temps en temps. Et pour gagner de la place, vous pouvez aussi installer un bureau en face d’un autre.

La taille du bureau

Ne négligez pas la profondeur ! Un bureau de 60 cm de profondeur convient uniquement à un ordinateur portable. Un ordinateur fixe a besoin de plus d’espace pour que l’utilisateur ait assez de recul. Comptez alors entre 70 et 80 cm de profondeur.

La meilleure posture assise est avec les pieds à plat sur le sol, éventuellement sur un repose pieds avec les genoux un peu plus hauts que le bassin. Pour plus de confort, il est préférable d’avoir un bureau assez vaste avec un clavier et une souris ergonomique, tous deux déportés.

Le siège

Un bon siège de bureau a un dossier et des accoudoirs qui peuvent s’ajuster sur trois dimensions, et s’adapter en fonction des préférences de chacun.

L’organisation

L’organisation, c’est l’une des clés pour être efficace. Un bureau avec des éléments de rangement, comme un porte-courrier ou une bannette à papier, contribuent à l’aménagement d’une surface de travail optimale. Et si vous pensiez aussi à séparer l’espace avec des cloisonnettes ?

#4 La hauteur des écrans

L’écran doit être à la hauteur du regard. Lorsque l’on travaille avec plusieurs écrans, il est important qu’ils soient tous à la même hauteur.

#5 La lumière

Pour éviter la fatigue visuelle, l’idéal est que l’écran d’ordinateur soit perpendiculaire à une source lumineuse. Et pour éviter les reflets, la lumière ne doit pas arriver dans le dos de l’utilisateur.

Vous pouvez intégrer des luminaires ou des suspensions dans certaines zones. Un exemple ? Si vous travaillez dans un open space, ajoutez une lampe individuelle sur les bureaux. Les salariés peuvent l’allumer à certains moments de la journée, selon les besoins de chacun. Cela permet de travailler l’ambiance lumineuse afin qu’elle soit toujours agréable aux yeux.

Les points à ne pas négliger pour une bonne position ergonomique au bureau

  • La hauteur du plateau pour éviter les troubles musculo squelettiques.
  • Le positionnement des pieds pour que l’on puisse étendre les jambes pour une bonne circulation sanguine.
  • Le passage de câbles, notamment pour installer du matériel technologique.
  • L’éloignement suffisant des bureaux entre eux, si l’on souhaite s’isoler.
  • La possibilité de configuration. On parle là de flexibilité ! Les bureaux se reconfigurent souvent : pensez à vous équiper de bureaux modulaires.
  • Les matériaux utilisés. Privilégiez des matériaux agréables, comme le bois. C’est aussi ça, le confort !

Les nouvelles tendances en matière d’ergonomie au bureau

Les besoins évoluent ! Il est important de pouvoir changer de zone de travail. Passer d’une atmosphère à l’autre, c’est l’occasion pour les salariés de refaire le plein d’énergie. Pourquoi ne pas installer un espace détente près des bureaux ? Changer de position et pouvoir bouger est essentiel pour se sentir bien !

C’est aussi le cas lors des réunions, qui se font de moins en moins assis autour d’une table. La tendance est au mode nomade : il s’agit là du phénomène des « walking meetings », où les participants sont debout et se déplacent dans la pièce. Une table haute, un canapé… On perd en formalité, mais pour mieux collaborer !

Les espaces cloisonnés laissent la place aux open spaces et aux postes mobiles. Un grand espace où tout le monde peut changer de zone de travail pendant la journée, c’est un excellent moyen pour recharger les batteries !

En plus de bureaux ergonomiques, les salariés sont en attente de zones de détente à la fois confortables, conviviales et colorées. N’oubliez pas non plus que vos collaborateurs sont au cœur de nouvelles problématiques de changements, qui concernent non seulement l’ergonomie au bureau, mais aussi des évolutions plus profondes.