Good is Beautiful dans l’œil de Frédéric Sionis, directeur du style et du design de Maisons du Monde

Imaginer des intérieurs fait partie de la vie de Frédéric Sionis depuis toujours. Boulliste de formation (Boulle, école supérieure d’arts appliqués à Paris), il a ensuite travaillé en tant que designer de meubles pour des maisons aussi diverses que prestigieuses (Roche Bobois, Alinéa, Zara Home, Hermès). Il y a deux ans, Maisons du Monde donne une nouvelle impulsion à sa création et crée le poste qu’il occupe aujourd’hui. À la tête d’équipes créatives et en étroite collaboration avec la direction artistique, il gère un bureau de design intégré de 30 personnes. Passionné, il nous parle de ses engagements.

1. Qu’est ce qui fait de vous une personne engagée ?

À partir du moment où il y a un acte créatif, je trouve qu’il y a un engagement. Chez Maisons du Monde, on propose environ 2500 références par saison, ce qui est vraiment conséquent. Nos collections doivent satisfaire un grand nombre de personnes. Quand on propose un nouveau matériau, un nouveau process c’est aussi un engagement. Ce n’est pas anodin de créer des produits de la façon la plus responsable possible. Nous avons une responsabilité. Le moindre petit geste peut avoir de grandes répercussions… C’est dans cette optique que nous avons créé notre mouvement Good is Beautiful. Il faut que nous réfléchissions à toute la vie d’un objet : son cycle de vie, sa fabrication, comment il est transporté, quelle vie il va avoir chez l’usager, son évolution etc.

2. Concilier le beau et le bon, ça vous inspire quoi ?

Au premier abord, ça me fait penser à une grande référence du design qu’est Philippe Starck, lorsqu’il a sorti ses “Good Goods”. Chez Maisons du Monde, cela m’inspire une nouvelle façon de voir les choses. La marque est reconnue pour le beau, le style attire les gens. Désormais, on veut aussi faire connaître ce que nous faisons de bon. Il y a une vraie prise de conscience concernant les matériaux mais aussi le cycle de vie du produit.

3. Parmi les 5 grands engagements de Maisons du Monde, lequel résonne le plus en vous ?

Je dirais l’engagement #1 : proposer une offre tendance et responsable qui est en adéquation avec mes responsabilités. Proposer une offre tendance et responsable, c’est ce qu’on fait tous les jours. Nous avons un véritable engagement stylistique, et notre but c'est de monter en puissance avec des produits plus vertueux.

4. Comment conciliez-vous le beau et le bon dans votre quotidien ?

Le fait de concilier le beau et le bon me fait penser à une métaphore agricole. Le beau se moissonne de façon saisonnière et cyclique, ce sont les tendances que nous anticipons et proposons chaque saison. À l’inverse , le bon se cultive en profondeur, comme un semis qui prend du temps. Il doit irriguer notre terrain créatif. Ce sont deux temporalités d’appropriation que nous cherchons à faire coïncider.

5. Si vous aviez un conseil à donner facile à appliquer pour concilier le beau et le bien, quel serait-il ?

Je ne crois pas avoir de conseil à donner à proprement parler… L’idéal c’est de penser le beau et le bon de manière complémentaire.