Bold et Craft :
les tendances 2021 décryptées par Géraldine Florin, Directrice Artistique

Dans un monde en pleine mutation et face au besoin vital de réinvestir les intérieurs, Maisons du Monde présente ses nouvelles collections, inspirées par des courants lifestyle tels que le slow living, le retour au naturel et la quête de valeurs refuges...

Des pièces dans l’air du temps, accessibles et capables de s’adapter à toutes les décorations. « C’est dans notre ADN. » souligne Géraldine Florin, Directrice Artistique de Maisons du Monde. « Chacun doit pouvoir s’approprier nos collections, sans diktat de style, pour composer un intérieur qui lui ressemble. » poursuit-elle.

En parfaite résonance avec les modes de vie actuels, les deux grandes tendances de cette saison s’inscrivent dans un mouvement plus large de développement durable, doublé d’une nécessité de se rapprocher de la nature et de l’humain. Rien d’étonnant donc, à ce que 70% de l’offre meubles en bois de Maisons du Monde réponde aujourd’hui à un critère de durabilité.

« La courbe, c’est le nouvel angle ! » s’exclame Géraldine Florin. Place aux formes organiques et rassurantes, inspirées de la nature, et à son camaïeu de douces nuances : blanc, off white, sable et nude, rehaussées par des touches ocre et terracotta. Des ambiances apaisantes, dont la pièce maîtresse est sans conteste le canapé sanctuaire en laine bouclette, aussi confortable que réconfortant. Incontournable dans les seventies, cette assise accueillante et enveloppante s’associe de préférence avec des fauteuils coordonnés proches du sol pour un sentiment d’ancrage avec la terre, et des tables galets… « On retrouve cette forme courbe, déjà présente avec le retour des années 70, en filigrane dans nos collections : des tables aux miroirs, en passant par les arts de la table. » souligne Géraldine Florin.

Indissociable des principes de la slow déco, dont la philosophie peut se résumer à « consommer mieux pour vivre mieux », cette tendance répond à un besoin d’authenticité en replaçant l’humain, et plus précisément, le geste de l’homme, au cœur de la maison. Des pièces artisanales, sculptées dans des matières brutes telles que le rotin, incontournable depuis plusieurs saisons, ainsi que l’osier, le bois ou le cannage, tressé à partir de fibres naturelles… « L’artisanat est omniprésent » ajoute Géraldine Florin. On y retrouve aussi beaucoup la céramique, sous toutes ses formes, en version brute, dégradée ou tie&dye. « Si je devais choisir une pièce emblématique, ce serait le vase : en céramique bien sûr, mais également en verre soufflé ou en bois. » poursuit-elle. Une richesse de textures et un choix des nuances inspirées des couleurs de la terre, infusées de verts et de noirs profonds, comme un hommage subtil au bois brûlé japonais et à l’esthétique Wabi-sabi, qui met en scène la beauté imparfaite de l'artisanat.


Les coups de cœur de Géraldine